C'est la volonté de Gandhi.

This is not an ad in english

Artung

ARTUNG! REMPLACE 200 PUBLICITES PAR DES OEUVRES D’ART

Montréal, le 31 mai 2011- Une centaine d’espaces publicitaires appartenant à Pattison, CBS Outdoor et Astral Media affichent maintenant des œuvres d’art. Plus de deux cent artistes canadiens et internationaux ont répondu à l’appel du collectif Artung ! Ce matin une cinquantaine d’activistes ont posé ces œuvres aux quatre coins de la ville.

 

L’action d’Artung ! vient en réponse aux récentes menaces proférées par les géants de l’affichage à l’endroit de l’arrondissement Plateau Mont-Royal. En novembre 2010, les élus du Plateau ont voté un règlement interdisant les 45 immenses panneaux publicitaires sur son territoire. Évoquant l’atteinte à la liberté d’expression commerciale, Jeannot Lefebvre, le porte-parole des compagnies d’affichage, a déclaré qu’ils entameraient une longue et coûteuse bataille juridique dans laquelle les contribuables sortiraient nécessairement perdants.

 

« Nous avons transformé les structures publicitaires en œuvres d’art afin d’envoyer un message aux géants de l’affichage : ils doivent retirer leur mise en demeure et mettre fin à leur pollution visuelle dans l’ensemble de Montréal» affirme Vanessa Moraless, une militante d’Artung.

 

Selon Projet Montréal, les panneaux publicitaires ne rapportent que 1000$ en taxes à la ville, une somme dérisoire en comparaison des profits générés par ces corporations et des effets qu’ils imposent à l’ensemble de Montréal. Artung ! soutient la décision de l’arrondissement, tout comme les 78% des résidents du Plateau en faveur de la suppression desdit panneaux. 

 

« Chaque jour qui passe nous voit confronté à ces plaies visuelles qui nous rappellent que nos rues sont aujourd’hui davantage un canevas corporatiste que communautaire. Un environnement sans pub redonnerait un souffle d’humanité au paysage urbain de Montréal», dit Pascale Brunet, militante d’Artung ! 

 

Artung ! invite tous les arrondissements à suivre l’exemple du plateau, pour faire de Montréal la première ville canadienne sans publicité extérieure. Le Maine, le Vermont, et Sao Paulo (Brésil) sont d’autres lieux ayant déjà gagné cette bataille pour l’espace public.